Les jeunes sont les premières victimes de la pauvreté en Europe. La crise de 2008 a accentué la situation de précarité pour des millions d’entre eux. Le festival des solidarités est un temps pour alerter sur cette réalité, mais aussi pour penser les solidarités de demain avec et pour les jeunes.

La jeunesse européenne, une génération sacrifiée ? 

Depuis 2008, avec la crise économique, la pauvreté gagne du terrain en Europe. 87 millions d’Européens vivent sous le seuil de pauvreté, soit plus d’un habitant sur six. Et les jeunes n’échappent pas aux difficultés puisque les taux de chômage des moins de 25 ans demeurent élevés. En juin 2018, 16,7% des jeunes actifs européens sont sans emploi dans l’Union européenne, soit plus du double de l’ensemble de la population active (7,7 %).

Et même quand ils ont trouvé un emploi, leur situation reste pour beaucoup très précaire. Ainsi, en France, depuis le milieu des années 1980, la part de jeunes sortis depuis moins de cinq années du système éducatif qui occupent un emploi précaire a été multipliée par deux, passant de 17 % à 35,5 % des jeunes en emploi, selon l’Insee.

Cette situation a pour conséquence de repousser l’autonomie des jeunes européens qui partent de plus en plus tard de chez leurs parents. Si l’âge moyen de la prise d’autonomie se situe à 24 ans, cela peut, comme pour la Croatie, la Slovaquie ou encore l’Italie dépasser les 30 ans, pour culminer jusqu’à 32,5 ans au Monténégro.

La santé des jeunes est mise à mal, qu’elle soit psychologique mais aussi physique…au point même qu’un rapport affirme que pour la première fois, une génération aura une vie pire que celle de ses parents.

Penser les solidarités européennes de demain

Ce contexte est un terreau favorable à la radicalisation et nécessite toujours plus d’actions d’éducation populaire avec et pour les jeunes. Face aux injustices, les associations européennes se mobilisent. Le Festival des solidarités s’inscrit comme un levier essentiel pour mobiliser la jeunesse européenne et proposer des actions concrètes pour lutter contre la pauvreté en Europe.

 

Crédit photo : Lara Jacinto / SPF

Leave a Reply