Archives par mot-clé : vacances

Précarité des jeunes, la restitution

Au carrefour de toutes les restitutions

Les jeunes sont de plus en plus touchés par la précarité, et le Secours populaire n’a de cesse d’accroître son aide pour les accompagner au mieux dans les épreuves rencontrées. En 2015, le Secours populaire a soutenu 159 800 jeunes et a choisi d’apporter une aide au plus proche d’eux, notamment au travers de la création de nouvelles antennes au sein des universités. Les besoins sont importants et les aides apportées sont multiples, telles que le conçoit le Secours populaire dans son approche généraliste de la solidarité. Car effectivement la précarité affecte chaque individu dans son développement de bien des manières différentes. Les jeunes bénévoles du Secours populaire au travers de leur engagement au sein de leur fédération, se sont forgés par eux-mêmes une première expérience. Le festival des solidarités était une belle occasion pour qu’ils puissent partager leur connaissance mais aussi puiser en celles des autres pour compléter leur réflexion et imaginer de nouvelles solidarités.

Une vue d’ensemble pour plus d’efficacité

Elargir ses champs d’investigation c’est se permettre d’aborder plus en détail la complexité des besoins générés par la précarisation des situations. Bien souvent les difficultés surviennent en cascades et agissent comme  des dominos qui en renversent d’autres. Aider au mieux, c’est avoir une vue d’ensemble et globale des situations. Voici pourquoi l’atelier a choisi de développer  5 thèmes travailler sous forme de théâtre forum (d’une durée de 30-40 minutes):

  • La santé
  • Le logement
  • L’insertion socio-professionnelle / la formation
  • La culture / les loisirs / les vacances
  • L’aide alimentaire / vestimentaire

S’émanciper soi en aidant les autres

Cet atelier avait donc pour objectif d’accompagner les jeunes dans leurs futures actions mais pas que. Les jeunes ont un rôle à prendre dans l’animation du réseau du Secours populaire et de ses partenaires. C’est pourquoi le choix du théâtre-Forum comme support de travail semblait propice pour emmener les jeunes à surmonter leurs éventuelles timidités, et d’incarner les situations pour mieux en mesurer les impacts. Se mettre à la place de, se projeter dans l’action et en improviser son déroulement pour moins l’appréhender, voici les quelques bienfaits d’un tel atelier dont vous pouvez découvrir à présent la restitution qui avait eu lieu le dimanche matin.

Remerciements

Un atelier concocté par les référents jeunes Emilie Lafdal, Quentin Le Matt et Hedi Condroyer mais aussi Florence Tith et Antoine Lagache du siège national avec la présence de Jean-Louis Poly et Emilie Lafdal, élus nationaux du Secours populaire. Sans oublier la participation active et durant tout le festival, des partenaires associatifs du monde entier.

 

Les villages Copain du monde – les coulisses de l’atelier

Les villages Copain du monde – les coulisses de l’atelier

Agir avec les enfants est devenu un fait incontournable au Secours populaire :  Parce qu’il est le citoyen de demain mais aussi un bénévole à part entière qui évolue au contact du Secours populaire. Tous les moyens sont bons pour semer les bons grains de la solidarité.

Crédit photo Joel Lumien

En 2016, 13 villages Copain du Monde en France et 16 à l’étranger ont vu le jour. Les fédérations ont décidé en outre de poursuivre cette dynamique. Et plusieurs associations partenaires à l’étranger ont progressé également sur cette voie, comme par exemple la Grèce et la Palestine…

Un atelier propice aux échanges

Les villages Copain du monde ont lieux dans un contexte de vacances, avec des séjours riches en activités ludiques, sportives et culturelles. Des villages pour se détendre et s’amuser, mais aussi pour aborder la solidarité: il s’agit de faire naître de futur projet de solidarité ici et là-bas.

Crédit photo Joel Lumien

Les festivaliers ont pu dans le cadre de cet atelier découvrir une exposition. Elle leur a fourni des exemples de villages afin de les rendre plus concrets et comprendre en quoi cela consiste. De s’informer en outre sur les questions pratiques. Mais aussi, d’aborder la question de la mixité des villages et l’ouverture à d’autres groupes et partenaires. Des témoignages ont pu être  partagés, ainsi que des photos et diverses vidéos sélectionnées pour l’occasion. Enfin,  des ressources numériques étaient mise à disposition, prêtes à être données sur la clé USB des participants ou par mail.

Un globe terrestre avec des piques « village copain du Monde » permettait de se rendre compte de la mondialisation du mouvement.

Mutualiser ses connaissances

Un mur d’expression permettait aux jeunes d’écrire à propos de leur implication dans le village, de partager leur souvenir, leurs idées d’actions solidaires. Un espace café à proximité de l’espace partenaires, permettait de compléter les informations et donc d’approfondir les échanges et pourquoi pas, se projeter sur de nouveaux projets.

Voici une vidéo permettant de découvrir les coulisses de l’atelier au travers de séquences clés permettant de mieux en cerner les enjeux et les perspectives :

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Copain du Monde en cliquant ici !

Remerciements

Bravo et merci à tous les participants pour ces moments d’échanges. Un atelier concocté par Marie Bonin (Puy de Dôme),. Mais aussi Marine Samson, Claire Mialhe et Pauline Gaultier (national). Avec la présence de Corinne Makowski et Claudine Albouy, élues nationaux du Secours populaire. Mais aussi à Guillaume Glad qui a réalisé la vidéo. Sans oublier la participation active et durant tout le festival, des partenaires associatifs du monde entier.