Archives par mot-clé : réflexion

Des référents nationaux jeunes impliqués

Des référents nationaux jeunes impliqués

Toujours dans les coulisses du festival, vous faire découvrir aujourd’hui le rôle très important que jouent les référents nationaux jeunes dans la préparation du festival, mais pas que.

A noter d’ailleurs que plusieurs jeunes de ce groupe de travail étaient de Rennes.

Ils ont ainsi pu tout au long de la préparation être en lien direct entre la fédération et ce groupe des référents qu’il convient à présent de vous présenter.  L’objectif de la constitution de ce groupe de travail a pour but de réfléchir sur le plan national et faire des propositions afin de développer la mise en mouvement de la solidarité pour mais aussi avec les jeunes de toute l’association.

Beaucoup de jeunes et quelques moins jeunes constituent ce groupe de travail.  Un partage intergénérationnel utile pour faire avancer la solidarité. Ce groupe est composé de membres élus ou non, faisant partie de plus d’une dizaine de départements différents.

Un groupe qui évolue de façon transversale

Une réunion des référents nationaux jeunes qui s’était tenue à Marseille en 2015. Crédit photo : Xavier Bacheter

Ce groupe a depuis le début pris part à la construction de l’ensemble des séquences du festival. Il a également œuvré à l’élaboration des thèmes, des formats, aux animations, ainsi qu’aux restitutions des ateliers du samedi matin. Un coup de force et un travail de longue haleine qui a mis les référents nationaux dans bien des phases différentes de productions. Leur permettant de vivre une expérience unique et très enrichissante. Et cela a permis bien évidement à l’ensemble du mouvement de profiter de leur apport et énergie communicative. L’opportunité enfin de pouvoir travailler main dans la main avec les équipes du siège national et les élus nationaux, membres du Bureau national présents à l’événement qui fera l’objet d’un prochain article. C’est ça le Secours populaire : une coordination unique en son genre.  Qui s’appuie sur les richesses du plus grand nombre d’acteurs, à tous les niveaux de l’association.

Un moment inoubliable

Le groupe s’est retrouvé entre temps et s’est félicité des avancées relatives aux thématiques abordées. Mais aussi  du pari remporté sur l’homogénéité et la qualité des participations sur l’ensemble des ateliers. L’unanimité a plébiscité la restitution

Les référents nationaux jeunes ont élaboré et animé les ateliers du festival.

du dimanche qui aura été dynamique, créative, et faisant appel à plusieurs dizaines d’intervenants. Et le tout en 24H00 chrono. De quoi impressionner tout le monde. Même avec le recul, le groupe retient toutes les interactions  positives et enrichissantes. Que ce soit avec les délégués de l’association ou partenaires, que ce soit avec les équipes logistiques, les équipes du siège et avec les élus qui ont été acteurs et disponibles sur tout le temps de l’événement.

Quel après ?

Les premiers résultats qui ressortent suite au questionnaire proposé aux jeunes délégués à la fin du festival,  montrent à quel point les attentes sont grandes de la part des acteurs qui ont vécus ce festival.

Le groupe de travail va donc activement œuvrer sur la façon dont le groupe des référents nationaux jeunes, va s’élargir et intégrer les nouvelles forces vives désireuses de rejoindre les travaux engagés. Il va également plancher sur les thématiques de réflexions et les travaux à venir. Permettant d’une part de poursuivre rencontres et échanges au plus près des jeunes acteurs de l’association. Et d’autres parts, de permettre d’avancer sur des questions clés. Comme par exemple l’engagement dans la vie associative avec en ligne de mire, bien évidemment, le Congrès de Bordeaux en fin d’année 2017. Et dans l’intervalle, prendre part à plusieurs des festivals auxquels prend part le Secours populaire.

Toutes ces avancées vont permettre de poursuivre une mise en mouvement solidaire encore plus ambitieuse, et très attendue.

Adolescents engagés, la restitution de l’atelier.

Adolescents engagés, la restitution de l’atelier.

A partir de la méthode  dite « Réverso » : Donner toutes les raisons pour ne pas accueillir les ados et les mettre en mouvement.  L’atelier était animé sous la forme de Théâtre Forum : L’objectif étant de trouver une solution positive, constructive pour agir.

Réfléchir et avancer ensemble sur les problématiques communes

Atelier adolescents engagés au festival des solidarités 2016 à Rennes. Crédit photo : J-F-Leray.

Après chaque séquence, les délégués analysent ensemble la situation avec le concours des animateurs. Puis on recommence en poussant le curseur de la difficulté plus loin. Afin d’encourager de multiples argumentations et contre-argumentations pour venir à bout de la problématique. Décrypter les mécaniques en place est essentiel pour espérer changer les événements au profit de plus de solidarité. Cela permet également de mener à bien des projets avec le moins de heurts possible.

Apprendre pour mieux transmettre ensuite

Les ateliers des festivals des solidarités sont l’occasion de transmettre également la technique d’animation, qui peut être reprise pour le compte des jeunes délégués. Ainsi de retour dans leur département, les délégués sont en mesure de proposer aux groupes de travail et même aux instances, de nouvelles façon d’appréhender ou d’aborder certaines problématiques rencontrées.

C’est l’occasion d’examiner toutes les raisons qui conduisent à ne pas accueillir les ados et à ne pas les mettre en mouvement. Bien évidemment, l’objectif étant de voir comment lever les freins à l’implication des jeunes dans la solidarité.

Afin de faciliter le travail de tout le monde, toutes les solutions et argumentaires traités sont consignés pour être ensuite rendus accessibles à tous par le biais d’outils pour les bénévoles qui n’ont pas pu assister au festival.

Immersion dans les coulisses de l’atelier

Voici ci-dessous, dans la première vidéo proposée, les coulisses de cet atelier. Cette première réalisation, séquençant étape par étape, les éléments clés de la technique. L’occasion de saluer le travail des animateurs mais aussi des délégués.

Partager avec les autres délégués

Afin que tous les déléguès puisse voir et comprendre ce qu’il s’est passé dans les ateliers, une restitution dynamique et sur scène a eu lieu le dimanche matin. Devant tous les autres délégués. Ainsi Les « restituteurs » prennent confiance en eux. Ils donnent à voir et à comprendre aux autres ce qu’il s’est passé durant l’atelier. Chacun peut alors, reconduire ensuite ce qui a été vécu et faire évoluer la situation dans son département. Le format des restitutions n’est pas un compte-rendu exhaustif. C’est un instantané permettant de prendre en compte le travail de toutes et tous les acteurs engagés à l’occasion de ce festival.

Ce sont Ines Nabil et Jordan Dussenge qui ont animé et présenté la restitution de l’atelier dont voici le résultat :

Il ne reste plus qu’à saluer tous les acteurs de cette très belle mise en mouvement captée par la caméra de Guillaume Glad. Bravo aux aux référents jeunes Canelle Bouteau et Gaelle Salado. Mais aussi Solange Tanwo et Céline Alebe du siège national. Mentionner également la présence de Jean-Pierre Chatain et Régis Groyer, élus nationaux du Secours populaire. Sans oublier la participation active et durant tout le festival, des délégués de l’association mais aussi des partenaires associatifs du monde entier.