Archives par mot-clé : light painting

Restitution de l’atelier de light painting

Restitution de l’atelier Light painting

Avant le festival nous annoncions du light painting au festival des solidarités à Rennes, et nous présentions juste à l’issue les premières photos de l’atelier qui s’était déroulé durant le week-end.

A présent, et comme nous allons le faire pour l’ensemble des ateliers que sont « Le plaisir de l’engagement solidaire », « Le Solid’Art’Tube », « Les réseaux sociaux et la jeunesse solidaire », « Les villages Copains du Monde », « Le parcours d’un jeune bénévole », « Migrants, réfugiés, ici et là-bas », « adolescents engagés » et « la précarité des jeunes », l’heure est venue de redonner une grande partie de la richesse cumulée suite à cet événement.

Le fruit d’un cheminement introspectif

Crédit photo de J F Leray
Photo de J F Leray

L’atelier light painting, s’inscrit dans une démarche chère au Secours populaire : « Le dire pour agir ». Dans laquelle la parole est vectrice d’émancipation. Que ce soit des personnes aidées, mais aussi pour les bénévoles de l’association. Au festival des solidarités, l’idée a été d’avoir un mode d’expression en fil rouge. Ce qui a relevé d’une réflexion et d’un retour sur expérience assez poussé. En effet, les ateliers  « Le parcours d’un jeune bénévole » puis « Le plaisir de l’engagement solidaire » avaient pour vocation d’être à l’écoute du festivalier. Non pas sur un instant précis, mais sur un parcours complet, sur un itinéraire emprunté. Semblable à aucun autre. Et l’atelier light painting s’inscrivait dans cette démarche de fond, ponctuant les étapes précédentes.

Des mots qui rassemblent

C’est à l’issue de ce cheminement, qu’il était demandé pour participer à l’atelier light painting, à chaque festivalier de définir un mot. Celui de son engagement, qui le caractérisait le plus. Ce travail simple à première vue nécessite, un temps introspectif, parfois conséquent, pour parvenir à le définir. L’exercice se complexifie, lorsque, il a été demandé aux délégations issues de leurs fédérations respectives, de choisir un seul mot, pour illustrer leur mobilisation commune. Seul ou en groupe, les festivaliers ont pu pénétrer un nouveau territoire, dont nous sommes très heureux de pouvoir vous livrer un aperçu dans le « making of » que voici :

Une constellation pleine d’humanité

Comme vous venez de le voir, cette préparation a permis ensuite aux participants d’être illustrés à la lueur de leur mot. Avec au préalable, l’indispensable nécessité d’être fixé. Le festivalier devait s’immobiliser et ne plus bouger  pendant un certain temps, à la lueur blanche par le maître de cérémonie Cisco. Fixer chaque visage, l’éclairer, le graver sur la photo à venir. Sur bon nombre des mises en scènes, Cisco y a intégré avec le concours des participants, une petite lumière. Pareille à une âme (symbolisé par ce qui s’apparente à une étoile),  que l’on retrouvera à plus grande échelle, sur le tableau final.  Imageant le slogan de l’association : « tout ce qui est humain est nôtre ».

Des valeurs à défendre et transmettre

Tout ce travail, accompagné  de toute la sensibilité de l’artiste Cisco, met en lumière de nombreuses valeurs que défendent le Secours populaire ainsi que ses partenaires. C’est ainsi que le montage final rend compte d’un mouvement engagé et fier. Fort de ses individualités et différences. Qui donnent autant de relief aux actions de solidarités entreprises. Ce format est inédit au sein de l’association. Il donne l’occasion de défendre et transmettre via de nouvelles approches et supports des messages importants. Des valeurs ou des notions qu’il est plus que jamais nécessaire de véhiculer.

Cette restitution émouvante est à découvrir, redécouvrir puis partager ci-dessous :

Photos du light painting avec Cisco

Photos du light painting avec Cisco

Et voici les photos tant attendues de l’atelier « Light painting » réalisées par l’artiste Cisco pour le festival des solidarités. Nous remercions tous les participants d’avoir partager leur mot, et d’œuvrer aux actions de solidarités du Secours populaire.

Un montage photo a été en outre réalisé à partir de ces réalisations collectives et sera partagé ultérieurement, restez attentifs et abonnez vous au blog pour être tenus informés des prochaines publications.

Le principe du light painting

La photographie light painting, ou peindre avec la lumière. Ou tout simplement lightpainting est un art qui mélange la photographie, la lumière, le temps et l’espace. Le mot Photographie provient de deux racines d’origine grecque : « photo : lumière » et « graphie : écrire, peindre, dessiner) Littéralement : « peindre avec la lumière ». La photographie est l’art de capturer l’instant. Alors que le lightpainting est l’art d’arrêter le temps et de prolonger cet instant pour capturer le mouvement de la lumière dans l’espace. Il s’agit de photographie en pause longue qui fixe dans le temps la lumière et ses mouvements.

La démarche des participants

Tout d’abord, les participants devaient participer à l’atelier sur le « parcours bénévole ». Après avoir partage leur parcours autour de plusieurs questions posées, ils devaient ensuite sélectionner un mot. Soit seul ou soit en délégation départementales. Ils ont été mis en scènes par le biais de l’expérience unique du light painting, proposé par Cisco.

Un atelier fil rouge

C’est ainsi que les mots : partage, sourire, lumière, action, espoir, humain, ensemble, entraide, agir, humanité, espoir (en français mais aussi en persan), solidaire, rencontre, donner, amitié (en espagnol Amistad, par la présence de partenaires cubain), rêver, énergie, mais aussi le mot du président du Secours populaire « Résister ».

Certains ont partagé des phrases comme par exemple « Pourquoi pas », « The team » « Time for clock », « Born to be solidaire ». Les anciens enfants du mouvement « Copains du monde » ont également pu mettre en lumière leur expérience, et les bénévoles de l’Ille-et-Vilaine de proposer « Fédérer, fais des rêves ». Et enfin certains mots inventés  ou mêlés pour l’occasion, comme « Solid’amitié » ou « Divers cité »

Un final époustouflant

Tous les participants du festival ce sont enfin rassemblés pour créer  une constellation d’étoiles, l’occasion de mettre en lumières tous les acteurs et de rappeler qu’ensemble ils font briller le slogan du Secours populaire « Tout ce qui est humain est nôtre ».

Tout ce qui est humain est nôtre

Du light painting au festival des solidarités

Du light painting au festival des solidarités.

Le dire pour agir au Secours populaireA chaque festival des solidarités, l’expression individuelle et collective est particulièrement recherchée par le Secours populaire. Fort de sa démarche « Le dire pour agir » auprès des personnes aidées pour que le droit de chacun à la parole soit un droit vécu, le Secours populaire a multiplié les initiatives et les supports en ce sens. Ainsi Post-it, cahiers de doléances et de témoignages, body-painting, anamorphisme, théâtre forum etc… sont autant de variantes qui ont déjà permis, par la parole, de construire la solidarité.

Dire, en lumière…

Pour ce festival des solidarités 2016, il est question d’opter pour une nouvelle technique. Qui n’a pas encore été expérimentée au sein de l’association. C’est ainsi que les festivaliers vont pouvoir, de façon symbolique et poétique, être éclairé à la lueur de leur mot par le biais du Light Painting.

Du concept à la technique

La photographie light painting, ou peindre avec la lumière. Ou tout simplement lightpainting est un art qui mélange la photographie, la lumière, le temps et l’espace. Le mot Photographie provient de deux racines d’origine grecque : « photo : lumière » et « graphie : écrire, peindre, dessiner) Littéralement : « peindre avec la lumière ». La photographie est l’art de capturer l’instant. Alors que le lightpainting est l’art d’arrêter le temps et de prolonger cet instant pour capturer le mouvement de la lumière dans l’espace. Il s’agit de photographie en pause longue qui fixe dans le temps la lumière et ses mouvements.

Etre éclairé à la lueur de son mot

festsol gifCette approche artistique permet tout d’abord au sens littéral du terme, de mettre en lumière l’engagement des jeunes. Tout en mettant  en scène la puissance et la force des mots qui continuent de dire, qu’il est important d’agir.

Les jeunes festivaliers pour accéder à cet atelier devront en conséquent partir à la quête de LEUR mot. Ce mot qui va caractériser chacun. Qui va briller en une œuvre d’art lumineuse au milieu de l’obscurité, qui raconte une histoire unique. Se succédant aux autres, racontant l’histoire d’une jeunesse plurielle, forte de sa diversité et de son expression. Ces mots racontant des périples individuels qui s’unissent et écrivent dans leur singularité, l’histoire du festival des solidarités du Secours populaire…

Un artiste et un studio de renommée internationale…

ciscoDerrière la technique, dans la pénombre, un artiste connu sur le plan international va œuvrer à mettre en lumière les âmes solidaires qui vont se prêter à l’exercice. Cisco, est un photographe dans l’air du temps avec une vision moderne et créative de la photographie.

… à la pointe de l’innovation

Tout d’abord créateur de concept photographique innovant, de plus expert du Photocall light painting il a développé en outre de nombreuses techniques qu’il va partager avec les festivaliers, avec le soutien de son studio que vous pouvez découvrir en cliquant ici .

Cisco continue à ce jour d’explorer de nouveaux territoires et de nouvelles performances en temps réel qui permettent de fusionner calligraphie, musique, danse et photographie.

Voici une petite vidéo vous permettant d’avoir un aperçu de ce travail inédit :

Real time light painting Video performance from Studio-lightpainting.com on Vimeo.

Mais ça, c’est encore une autre histoire…