Archives par mot-clé : Bénin

Festival des solidarités : pour les jeunes

Le Festival des solidarités, organisé par le Secours populaire français, réunit à Rennes  plusieurs jeunes de nationalité différentes  pour des retrouvailles heureuses. Ensemble, ils disent « non » au racisme, aux injustices faites aux jeunes à travers le monde.

Réunis au Triangle

C’est du 21 au 23 octobre, au Triangle, la Cité de la danse bien connue des Rennais, que se déroule le Festival des solidarités. Il permet aux jeunes de réfléchir sur leur sort. Ceux-ci échangent sur leurs expériences à travers diverses activités. Le but ? Contribuer à rendre le monde meilleur et plus vivable pour tous.

ados-theatre-forum-twitter-

Cet événement va aider les jeunes à être plus motivés, plus créatifs. Ils vont trouver des idées afin de faire avancer le monde.

Vive le secours populaire français !

Vive la jeunesse !

Vive le Bénin !

Et vive la solidarité !

Charlène LOKO, représentante du Conseil des activités éducatives du Bénin (CAEB). Elle est étudiante en master 1 à l’Institut national de la jeunesse, de l’éducation physique et du sport (INJEPS) au Bénin.

CAEB_logo

 

Les villages Copains du Monde

Les villages Copains du Monde – atelier Rennes 2016

Titre de l’atelier : Agir avec les enfants, l’exemple des villages Copain du Monde.

Agir avec les enfants est devenu un fait incontournable au Secours populaire.  Parce qu’il est le citoyen de demain mais aussi un bénévole à part entière qui évolue au contact du Secours populaire. Tous les moyens sont bons pour semer les bons grains de la solidarité.

En 2016, 13 villages Copain du Monde en France et 16 à l’étranger ont vu le jour. Les fédérations ont décidé en outre de poursuivre cette dynamique. Et plusieurs associations partenaires à l’étranger ont progressé également sur cette voie, comme par exemple la Grèce et la Palestine…

Présentation des villages Copains du Monde

Les villages Copains du monde ont lieux dans un contexte de vacances, avec des séjours riches en activités ludiques, sportives et culturelles. Des villages pour se détendre et s’amuser, mais aussi pour aborder la solidarité qui y est très présente : il s’agit de faire naître de futur projet de solidarité ici et là-bas.

village-copain-du-monde-de-lechiagat-avec-des-enfants-du-beninAprès le village copain du Monde de Léchiagat, les enfants copain du Monde du Benin  ont organisé des collectes financières à Porto Novo et créée un spectacle pour les fêtes de Pâques. Ils ont collecté 25€ pour acheter des produits d’hygiène et des friandises pour des enfants malades du centre hospitalier départemental de l’Ouémé.

Depuis plus de 3 ans, les copains du Monde de Dadgh ddin au Maroc sont aussi acteurs de projets solidaires dans leur village. Deux fois par an, le club réalise une grande opération éco-citoyenne de ramassage de déchets. Ainsi qu’une distribution de vêtements pour les plus démunis. Suite au dernier village, le partenaire a organisé des ateliers sensibilisation aux droits de l’enfant.

Des interactions solidaires

village-copain-du-monde-au-marocDans le cadre du village copain du Monde de Bordeaux en 2015, d’autres exemples concrets. Ali, Yasmina, Firdauss, Mohamed et Djamila, âgés de 11 à 14 ans, ont eu la chance de venir passer deux semaines en Aquitaine et une journée à Paris cet été. Deux mois plus tard, leurs amis bordelais, Endy, Thibault, Marie-Eloïse, Kamola et Narimène prenaient l’avion pour le Maroc. Ils ont séjourné à  Tiriguioute situé à 300 kilomètres de Marrakech. Un programme riche de visite et d’actions. Les enfants copains du Monde de Bordeaux ont notamment offert des fournitures scolaires à des écoliers du village d’Aït-Ghemate.

Ces rendez-vous sont des étapes pour la construction d’un réseau solidaire. Les enfants seront les futurs jeunes en lien avec le Secours populaire. En outre, Il importe que le festival des solidarités fasse le point sur la question au travers d’un atelier spécifique, destiné à partager.


Le Village d’enfants Copain du monde 2013 par secourspopulaire

Jour et horaires de l’atelier :

Samedi de 9h à12h et de 14h à 15h30

Animation des ateliers :

Un atelier concocté par Marie Bonin (Puy de Dôme), Claire Mialhe. Mais aussi Marine Samson et Pauline Gaultier (national). Avec la présence de Corinne Mackowski et Claudine Albouy, élues nationaux du Secours populaire. Avec la participation active et durant tout le festival, des partenaires associatifs du monde entier.

  • Objectifs de l’atelier :

Avoir toutes les informations pour savoir comment mettre en place un village « copain du Monde » en France et dans le Monde.

Description succincte de l’atelier 

  • Tout d’abord les festivaliers pourront dans le cadre de cet atelier découvrir une exposition. Elle leur fournira des exemples de villages afin de les rendre plus concrets et comprendre en quoi cela consiste. S’informer en outre sur les questions pratiques. Aborder la question de la mixité des villages et l’ouverture à d’autres groupes et partenaires. Des témoignages seront également partagés. Ainsi que des photos et diverses vidéos sélectionnées pour l’occasion. Et enfin, des ressources numériques à disposition, prêtes à être données sur la clé USB des participants ou par envoi mail.
  • Globe terrestre avec des piques « village copains du Monde » et d’autres pour les pays présents sur les villages. Et donc se rendre compte de la mondialisation du mouvement
  • Mur d’expression : permettre aux jeunes d’écrire sur un grand mur  à propos de :
  • Leur implication dans le village
  • Leur meilleur souvenir CDM
  • Leurs idées d’actions solidaires
  • Enfin, un espace café à proximité de l’espace partenaires, permettra de compléter les informations et donc d’approfondir les échanges et pourquoi pas, se projeter sur de nouveaux projets.

enfants-copain-du-monde

Partenaires étrangers invités à Rennes

Partenaires étrangers invités à Rennes

Pour cette édition 2016 du Festival des Solidarités, des jeunes sont attendus de 14 pays différents, répartis sur tous les continents. Une belle occasion pour échanger sur les pratiques, les expériences, et participer ainsi à la construction d’un réseau solidaire mondial.

Cette occasion permet également aux jeunes de France et du monde de tisser des liens d’amitié. Mais aussi de solidarité durables, au-delà des frontières.  Cette étroite coopération est une nouvelle opportunité pour construire la solidarité de demain.

Voici  par ordre alphabétique la présentations des associations invitées. Nous attendons toutefois, qu’ils nous confirment leur venue d’ici le festival :


ALLEMAGNE | Volkssolidarität

Volkssolidaritat_logoAssociation populaire, la Volkssolidarität défend des valeurs humanistes et démocratiques et promeut la justice sociale. Son mot d’ordre : « Ensemble – pour chacun ». La Volkssolidarität est une communauté solidaire pour tous les citoyens. Elle agit envers les personnes âgées, mais aussi les enfants et les jeunes, les handicapés et les personnes dans le besoin. Elle est engagée dans l’accès aux droits sociaux, culturels, environnementaux et matériels.

http://www.volkssolidaritaet.de/


BELGIQUE | Secours populaire Wallonie-Bruxelles

SPW-B_logo

Le Secours populaire Wallonie-Bruxelles agit Ici et Là-bas. En Wallonie et à Bruxelles. Elle se positionne comme un acteur de terrain, défendant en outre l’accès au logement, à la culture, à l’emploi, dans la dignité de chacun. Dans le monde, elle apporte son soutien à des partenaires locaux porteurs de projets, pour mettre en œuvre l’indispensable solidarité internationale.

http://perso.infonie.be/secours.populaire/


BENIN | CAEB

CAEB_logoCréé en 1975, le CAEB (Conseil des activités éducatives du Bénin) est une ONG active dans le domaine de l’éducation. Il a pour objectif de contribuer, aux côtés de l’Etat béninois, à l’amélioration des conditions de vie des populations pour un développement intégré et durable. Il assure la formation permanente d’éducateurs volontaires en vue de les amener à contribuer à la promotion et au bien-être des enfants, des femmes, des adolescents, des jeunes, des adultes et des communautés locales. Le CAEB a développé un mouvement « copain du Monde » très actif au Bénin.

http://www.caeb-benin.com/


CUBA | ACTAF

ACTAF_logoCréée en 1987, l’ACTAF (Association cubaine des techniciens agricoles et forestiers) s’est donné pour mission de promouvoir le développement durable de l’agriculture et des forêts sur des bases agro-écologiques. Mais aussi d’assurer la gestion des connaissances par la formation de ses membres et de la société cubaine dans son ensemble. Elle organise en outre la promotion et la reconnaissance de toutes les expériences réussies, individuelles ou collectives, qui participent au développement d’un modèle agricole durable.

www.actaf.co.cu


ESPAGNE | Cruz Roja

Cruz Roja_logoLa Croix rouge espagnole agit en faveur des groupes les plus vulnérables, la protection des droits de l’Homme, l’environnement, la lutte contre les discriminations raciales et la défense des minorités ethniques, et enfin la coopération avec les pays les plus pauvres sur la planète. Elle considère  la participation comme un aspect essentiel de la solidarité et de l’engagement.

http://www.cruzroja.es/


GRECE | Solidarité populaire

Solidarité populaire Grèce_logoSolidarité populaire a tout d’abord été créée en 2013 par des Grecs désireux d’agir face à la montée de la pauvreté dans leur pays. Les membres de Solidarité populaire se mobilisent pour offrir du soutien, de l’aide aux individus souffrant de la pauvreté, de la misère et en conséquence de la faim. Mais aussi sans discrimination, indépendamment de leur origine, religion, condition sociale, âge, convictions philosophiques ou appartenance politique. L’association propose en outre des séjours de vacances pour les enfants et les jeunes. Enfin, durant l’été 2016, elle a mis en place à Athènes son premier village « copain du Monde ».

https://www.facebook.com/PopularSolidarity/


ITALIE |ARCI

ARCI_logoFondé en 1957, ARCI est une grande association populaire engagée sur les questions de la culture, de la paix, de l’inclusion sociale, de la solidarité, des droits humains, et du développement d’une citoyenneté active. Mouvement décentralisé présent dans toute l’Italie, ARCI agit tout d’abord au niveaux local, puis national et enfin international. Regroupant plus d’un million de membres, ARCI anime des clubs. Mais aussi des centres culturels et des centres sociaux répartis sur tout le territoire. Espaces ouverts en conséquence aux rencontres entre personnes de tous âges et de tous horizons. Ils visent à renforcer le lien social et la participation à la vie publique. Et enfin à favoriser le vivre-ensemble.

http://www.arci.it/


LIBAN |DPNA

DPNA_logoFondée en 2003, DPNA fonctionne à travers un large réseau d’organisations de la société civile (OSC) pour répondre aux besoins des communautés locales sur la base du développement durable. DPNA s’est fixé pour objectif de protéger les ressources naturelles, mais aussi d’encourager les jeunes à adopter des comportements citoyens et de donner aux citoyens les compétences nécessaires pour améliorer leur qualité de vie.

http://www.dpna-lb.org/


MADAGASCAR | Fifanampiana Malagasy – CSM

CSM_logoCréé en 1950, le Fifanampiana Malagasy – CSM (Comité de solidarité de Madagascar) œuvre pour le développement social  à Madagascar. Que ce soit dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’accès à l’eau potable, de l’agriculture et enfin de l’élevage communautaire. Avec ses partenaires, il apporte enfin un appui sans faille aux plus démunis, aux opprimés, quelles que soit leurs affiliations politiques, leurs religions,  leurs origines. En 2016, le CSM a organisé un village « copain du Monde » pour la deuxième année consécutive.

https://fifanampianacsm.wordpress.com


MAURITANIE | El Karamat

ElKaramat_logoCréé en 1999, l’ONG mauritanienne El Karamat, elle met en place des actions de solidarité pour la promotion et la protection des droits humains des communautés les plus pauvres des Adouabas (villages d’anciens esclaves) du Hodh el Gharbi. Elle intervient dans quatre domaines : tout d’abord l’aide humanitaire d’urgence, mais aussi le plaidoyer pour une meilleure société, puis l’appui au développement communautaire et enfin le renforcement des capacités. l’association agit en particulier auprès des femmes, des enfants et des personnes âgées. Elle conduit également un programme visant à développer la citoyenneté des jeunes dans les Adouabas.

https://www.facebook.com/ong.elkaramat


PALESTINE | PMRS

P%RS_logoPMRS a été créée en 1979 pour pallier l’insuffisance des services de santé publics. Comptant parmi les plus importantes  ONG palestiniennes, elle assure à la population des soins curatifs et préventifs. Particulièrement aux familles habitant les régions éloignées et enclavées. En plus de l’aide d’urgence, PMRS développe des infrastructures médicales. Elles permettent ainsi de répondre  sur le long terme aux besoins sanitaires de la population.  PMRS cherche en outre à améliorer dans sa globalité, la santé physique, mentale et le bien-être de tous les Palestiniens. Sans distinction politique, sociale, économique ou religieuse. Avec le SPF, PMRS porte un programme de mobilisation de la jeunesse, cofinancé  par l’AFD.

http://www.pmrs.ps


SALVADOR | Canasta Campesina

CanastaCampesina_logoLa Coopérative Canasta Campesina a vu le jour suite à un programme de développement durable. Un projet mis en place par le Secours populaire français et ses partenaires locaux salvadoriens Fundesyram et MDS. Réunissant des familles paysannes vulnérables de Comasagua, la Canasta Campesina promeut en outre un lien solidaire et responsable entre le consommateur et le petit producteur maraîcher. Notamment au travers de la vente de « paniers paysans » qui proposent des produits d’agriculture biologiques.

https://www.facebook.com/lacanasta.campesina.3/


SALVADOR | Lycée français de San Salvador

Lycée SanSalvador_logo

Le lycée français de San Salvador est un établissement, créé en 1971. Il est conventionné avec l’AEFE d’enseignement primaire et secondaire biculturel et bilingue en espagnol et en français. Il contribue au renforcement des relations de coopération entre les systèmes éducatifs français et étrangers au bénéfice des élèves du pays. Le Lycée français de San Salvador accueille chaque semaine des ventes de paniers paysans de la Canasta Campesina. Enfin, les élèves du lycée apportent leur concours bénévole au sein des communautés de Comasagua. Le partenariat avec la Canasta Campesina est inscrit  en outre dans le projet d’établissement.

http://lfelsalvador.org/fr

Lien vidéo 1 : https://www.youtube.com/watch?v=7BlVazgZ6qs

Lien vidéo 2 : https://www.youtube.com/watch?v=rvHKLfPj1aA

Rennes reçoit le festival des solidarités 2016

Rennes reçoit le festival des solidarités 2016 

Onzième commune la plus peuplée de France et première de la région Bretagne, Rennes accueillera les 21, 22 et 23 octobre 2016 le festival des solidarités du Secours populaire qui recevra plusieurs centaines de délégués français mais aussi du monde entier. Partenaire du festival la ville nous a apporter tout son soutien et aide.

Rennes, une ville jeune 

Affiche festival des solidarités Rennes 2016Si la capitale de la Bretagne conserve de nombreux édifices architecturaux et historiques (Parlement de Bretagne, l’Hôtel de ville, cathédrale Saint-Pierre, l’Opéra, le palais Saint-Georges etc…), la ville a toujours suscité la plus grande attention et dans bien d’autres domaines.

On connait bien évidement Rennes comme étant une ville jeune avec ses 60 000 étudiants qui sont répartis entre ses deux universités, Rennes 1 et Rennes 2, mais aussi dans les 28 grandes écoles et établissements d’enseignement supérieur. Ce qui en fait un pôle de recherche et d’innovation très important en France.

Au cœur des innovations et des défis humains.

Rennes a également été le centre de toutes les attentions au niveau national avec des projets sociétaux et sociaux particulièrement ambitieux. Comme par exemple lorsque la ville s’est constituée une réserve foncière afin d’éviter les dérives spéculatives, qui a prouvé à de nombreuses reprises toute son efficacité. C’est aussi une ville soucieuse de l’environnement puisque cette dernière est qualifiée « d’île urbaine », ayant consolidé la vocation agricole des espaces qui lui sont proches. A tel point que la ville s’est fixée comme objectif d’atteindre l’autonomie alimentaire avec le concours de ses 200 000 habitants. Agriculture urbaine, agro-écologie, permaculture, circuits-courts etc… , sont autant de concepts qui vont accompagner la ville dans la voie du développement durable et responsable.

Une ville en connexion directe avec les problématiques européenne et mondiale. Comme en témoigne la 82e session du Parlement européen des jeunes qui s’est tenue dans la ville en juillet dernier. A cette occasion, 320 jeunes âgés entre 16 et 25 ans, des lycéens ou des étudiants venus de toute l’Europe, s’étaient réunis afin de parler des questions que gèrent les institutions européennes, comme l’intégration des migrants. Une thélogo_Ville_de_Rennesmatique qui fera d’ailleurs l’objet d’un atelier dans le cadre du festival des solidarités que nous organisons.

Rennes est donc une ville d’accueil très porteuse pour nourrir les travaux des jeunes du SPF qui s’activent à réaliser les solidarités du XXIème siècle. Elue en 2012 « ville la plus agréable à vivre de France » par le magazine l’Express, nul doute que les délégués en garderont un grand souvenir.

La fédération du Secours populaire de Rennes en hôte dynamique.

L’événement a été préparé avec la participation dynamique de la fédération d’Ille-et-Vilaine. Le Secours populaire sur le département, c’est la présence active des comités de Redon et de Saint-Malo. Ainsi que des antennes à Saint-Aubin du Cornier. Mais aussi à Fougères, en cours de lancement.  Ce sont 36 000 heures de bénévolat qui sont réalisées. S’appuyant sur le soutien indispensable de leurs 9 000 donateurs. Leur solidarité combinée permet ainsi de grandes choses :

  • Permanence d’accueil et de solidarité : 13 599 personnes aidées,
  • Libre-service alimentaire : 10494 personnes accueillies.
  • Vestiaire : 5166 aides trimestrielles.
  • 33 aides liées à l’accueil santé et prévention par des médecins et infirmiers.
  • Aide matérielle : 533 accès et maintien dans le logement par aide matérielle à l’aménagement.
  • Permanence juridique et d’accès au droit : 65 accompagnements.
  • Service Vacances pour tous : 7 dispositifs en place.
  • Service culture et sports : 870 places pour des spectacles. 7 licences sportives. 85 places pour des manifestations sportives
  • Accéder aux savoirs : 60 accompagnements scolaires. Apprentissage du français pour des adultes : 97 personnes accueillies. 156 aides pour les fournitures scolaires de rentrée.  Initiation à l’informatique avec la fondation Orange.
  • Insertion professionnelle : 37 aides financières pour entretien d’embauche (ex. moyen de transport).
  • De très nombreux témoignages collectés dans le cadre du LDPA.
  • Un projet départemental de solidarité Internationale au Salvador avec Anades.

Avec les jeunes, la culture comme levier de cohésion.

La culture tient également un place très importante au niveau du département. C’est ainsi qu’elle a permis à plusieurs reprises de rassembler autour de projets concrets les jeunes du département. Comme par exemple à travers la réalisation de deux calendriers, l’un reposant sur du Body Painting,

Et l’autre sur du Street-Art. Et la technique de l’anamorphose (extrait vidéo ci-après), avec l’aide de « La crémerie »  un collectif d’artistes urbains renommés sur Rennes, à qui l’on doit la réalisation de l’affiche du festival.

 Le « faire-ensemble » comme moteur

Pour faire tout cela, il a fallu d’abord rassembler les jeunes et les convaincre de s’investir. L’action, même à moindre échelle, c’est le maître-mot pour mobiliser et fédérer la jeunesse autour des questions de solidarités. La première initiative du groupe de travail jeune qui a permis de faire naître une cohésion fut le concert qui s’est déroulé au Carrefour 18 en 2013. Comme le rappelle Nicolas, jeune bénévole de la fédération : « C’est toute une démarche pour l’organiser. Les frais sont juste rentabilisés. Mais surtout le groupe s’est soudé autour du « faire ensemble » ». Cette soirée a nécessité en effet de nombreux intervenants. Elle a permis de mettre en mouvement des jeunes pour la réalisation d’une action qui leur est propre. La qualité du travail fourni a permis d’intégrer de nouveaux membres  intéressés par ce projet original au sein de notre fédération car entièrement conçu par des bénévoles.

C’est ce « faire ensemble » qui sera de nouveau proposé au festival. Profitant de l’expérience d’Ille-et-Vilaine qui s’appuie sur des bénévoles salariés ou non, des personnes accueillies, … de divers secteurs d’activités, intergénérationnelle, faisant vivre avec envie les valeurs de notre association.

Un événement d’envergure régionale :

Ce festival se déroule sous bannière bretonne, avec la participation du Conseil Régional du Secours populaire. Et là encore ça fait du monde puisque la région compte avec l’Ille-et-Vilaine les départements des Côtes  d’Armor, du Finistère et du Morbihan. Soit plus de 37 comités, 26 antennes regroupant 6 684 bénévoles. Une activité rendue possible grâce à la générosité de 47 539 donateurs.

Le partage d’initiatives mutualisées.

Que ce soit au niveau international :

  • Depuis 2 ans, un projet au Bénin qui concerne 2 localités. En 2016 il prend de l’envergure avec une extension à 8 localités. De plus, le financement est régional avec une subvention de l’AFD de l’ordre de 300 000 euros (sur 3 ans).
  • Village Copain du monde : établi depuis 3 ans à Léchiagat, suspendu en 2016 faute de financement. L’année sera consacrée à la recherche d’un lieu et d’un financement pour redémarrer. Tandis que les liens avec des enfants d’Haïti, du Bénin et de Madagascar vont être maintenus.

Ou encore la journée de lancement de la campagne vacance le 6 juillet. Une journée à Saint-Malo pour célébrer les premiers départs en vacances. 600 enfants  et parents étaient invités à une journée de détente avec des animations offertes par les bénévoles.

Une solidarité en marche

 marcheurs bretons secours populaireEnfin tout le monde se souvient des marcheurs bretons. Alors qu’ils  étaient partis de Rennes pour rallier le Congrès national du Secours populaire à Marseille, à l’occasion des 70 ans de l’association.

La solidarité et bel et bien en marche et les jeunes de la région particulièrement investis. Elle a élaboré et proposé la rencontre publique du samedi 22 octobre après-midi sur la grande place rennaise. Après une  déambulation festive joignant l’utile à l’agréable puisque de l’argent sera collecté pour mener à bien de nouvelles actions de solidarités.

Nous souhaitons un excellent festival à tous les participants !