Tous les articles par Olivier Vilain

Le Festival des solidarités, ça rebooste

Le Festival des solidarités, ça rebooste

Enfin, un lieu où on fait confiance aux jeunes ! Les échanges entre jeunes bénévoles ont permis à Julie de faire le plein d’idées d’actions pour le SPF de Corse-du-Sud.

« Installée depuis peu de temps en Corse et engagée au sein du Secours populaire d’Ajaccio, voilà que l’on me dit, un matin : « Julie, voudrais-tu assister au Festival de la solidarité à Rennes et représenter la fédération du Secours populaire d’Ajaccio ? » « Waou, un festival de la solidarité ? Mais, qu’est-ce que c’est exactement ? »

Le plein d’envies

Plein d’idées me viennent alors à l’esprit, et en arrivant sur place, je ne suis pas déçue : me voici catapultée au milieu de plus de 300 jeunes, avec comme principal objectif : échanger sur le thème de la solidarité et trouver de nouvelles idées pour la faire vivre.

Au programme, 8 ateliers, 8 thèmes abordés, et mille possibilités ! Petit hic, j’ai envie d’assister à tous ces ateliers : ils sont tous aussi intéressants les uns que les autres ! Faute de temps, il me faut choisir ! Je me dirige donc vers des thèmes en lien avec les problématiques de la Corse. C’est pourquoi je me suis dirigée vers l’atelier « Lutter contre la précarité des jeunes »… En plus, l’atelier me donne envie !

Le plein d’idées nouvelles

Je ne me suis pas trompée, je ressors avec pleins de nouvelles idées : développer localement les partenariats entre le SPF et d’autres associations centrées sur les jeunes ; associer le libre-service alimentaire à un atelier cuisine permettant aux participants de nouer des liens ; mobiliser les jeunes aidés par le SPF à devenir acteurs de leurs propres projets de vacances ; organiser des tournois sportifs entre jeunes de quartiers populaires et s’en servir de support pour de nouvelles collectes… On pourrait aussi réaliser un questionnaire sur pour évaluer les besoins locaux du SPF.

Le plein de confiance

C’est fou tout ce qui se passe dans la tête d’une jeune bénévole lors de ce genre de rencontre ! Cela rebooste, donne envie : on nous fait confiance, on nous écoute; et ça, c’est la base pour s’investir et réussir dans un projet ! »

Julie Champion, bénévole de Corse-du-Sud

La solidarité pour relever les défis de notre temps

La solidarité pour relever les défis de notre temps

300 jeunes bénévoles venus de toute la France et du monde entier sont réunis à Rennes les 21, 22 et 23 octobre 2016. Dans le cadre du Festival des solidarités, les jeunes montrent leur engagement : ils luttent contre la précarité et pour la solidarité envers toute personne dans le besoin.

A travers cette rencontre, les jeunes – de cultures et d’horizons différents – démontrent leur mobilisation au sein de Secours populaire français. Avec leur dynamisme et leurs convictions, ils sont prêts à relever les innombrables défis de leur temps à savoir : la précarité, la pauvreté, les conflits…

Des défis nombreux

Dans une société gangrénée par le terrorisme, la violence, la montée de l’islamophobie et de l’antisémitisme, cet événement participe à la cohésion de la jeunesse qui fait preuve d’esprit de dépassement. Les jeunes montrent que le travail en équipe est la solution la plus efficace face à tous ces maux.

Huit ateliers pour mieux s’engager

Ce Festival des solidarités permet tout d’abord à la jeunesse de partager des idées, d’échanger sur la manière de toujours faire plus pour l’autre dans la solidarité et la générosité. Il permet de constituer des projets, ensemble, dans les domaines de l’aide alimentaire, l’insertion des personnes aidées… C’est ainsi que plusieurs ateliers, 8 plus précisément, ont été mis en place ; entre autres « Solidarité avec les migrants-réfugiés ici et là-bas », « Adolescents engagés », « Lutter contre la précarité des jeunes ».

Un appel à la générosité

Ces jeunes déambuleront dans les rues de Rennes. Ce samedi à partir de 15 h. Afin de faire appel à la générosité des habitants. Nous allons collecter un maximum de fonds dans le but de venir en aide aux migrants. Ils manquent de tout. Le pauvre de France et le pauvre venant d’ailleurs veulent tous deux bâtir leur vie. Un avenir pour eux et leurs enfants. Nous sommes tous égaux.

Birahim, Secours populaire Brest

 

Notre Festival des solidarités

Lénica, du Secours populaire de la Marne, et Pretty, de Corrèze, racontent leur séjour au festival de la jeunesse à Rennes. 

Hier, vendredi 21 octobre, nous sommes arrivées au Festival des solidarités. Nous y avons retrouvé 300 autres jeunes de toutes la France, mais également venus de l’étranger (Grèce, Cuba, Espagne, Salvador…).

La manifestation est organisée par le Secours populaire français avec l’aide des bénévoles Rennais. Nous avons été accueillis par un groupe de musiciens et de danseuses de musique traditionnelle bretonne. Certains jeunes se sont mêlés à la danse, la convivialité était déjà là !

Le festival s’est officiellement ouvert

Après avoir récupéré les documents officiels, le Secours populaire d’Ille-et-Vilaines a remis à chaque participant, une sacoche floquée au nom de l’association, remplie de petits cadeaux. Un bloc-notes et un stylo, pour ceux qui l’auraient oublié, une petite lampe de poche et un calendrier créé par les jeunes bénévoles de Rennes avec des photos présentant les activités du SPF.

Nous avons ensuite assisté à un mot d’accueil des bénévoles de la ville et au discours de Julien Lauprêtre, le président du SPF. Il nous a touchés par son discours et son vécu, notamment de résistant. Il nous a rappelé les valeurs fondamentales du Secours populaire, rappelant :  « La Jeunesse est porteuse de solidarité. »

Après avoir découvert nos chambres d’hôtels, nous nous sommes réunis au centre-ville, aux Halles Martenot. Le dîner était organisé par la mairie de Rennes.  Nous avons goûtés les spécialités locales : crêpes à la saucisse et choucroute au CIDRE. Nous avons également rencontré de nouvelles personnes. Et tisser des liens entre fédérations.

La soirée s’est conclue autour d’un pot dans les bars du quartier Sainte-Anne, le centre-ville historique.

Un réveil matinal

Aujourd’hui, samedi 22 octobre, le réveil fût matinal (et difficile pour certains !). Petits déjeuners copieux dans les hôtels, avant de rejoindre le Triangle, lieu de vie du festival. On y a commencé les ateliers ! Nous nous sommes divisés en deux groupes et avons assisté aux ateliers : « Lutter contre la précarité des jeunes » pour Pretty et Aline  ; un débat sur la solidarité avec les migrants pour Lénica. Nous nous sommes ensuite rejoins pour l’atelier « réseaux sociaux », où nous avons appris les rudiments de Twitter.

La suite ? Nous ne la connaissons pas encore en détails… On nous a promis une déambulation festive dans les rues de Rennes en faveur « ici et là-bas » des migrants et des réfugiés. Ce soir, soirée festive, jusqu’à tard dans la nuit.

Dimanche : clôture du festival. Avec restitution des ateliers et débriefing, avant de rejoindre nos départements respectifs. Nous y mettrons en pratique ce que nous avons découvert. Nous garderons contact entre jeunes de chaque fédération.

Merci aux amis Rennais,

Lénica, Secours populaire de la Marne, et Pretty, Secours populaire de Corrèze.

Rennes, le front des solidarités

Les 21, 22 et 23 octobre 2016, la ville de Rennes accueille plus de 300 jeunes bénévoles venus des quatre coins de France et de la planète pour œuvrer contre la précarité et en faveur des solidarités.

Contre les clichés

Au-delà des clichés et des fausses idées, le Secours Populaires français prépare la solidarité de demain. Malgré l’actualité morose, de jeunes bénévoles, plus de 300, se réunissent à Rennes. Le but ? Repousser les limites de la générosité.

Une dizaine d’ateliers, une parade dans le centre-ville, des conférences…  Les cerveaux de demain sont au travail pour faire un avenir plus solidaire et réduire les injustices. Si certains s’inquiètent de savoir comment résoudre les problèmes de demain, l’association et ses jeunes bénévoles se retroussent  les manches : ils répondent présents.

Le défi de la solidarité

Un véritable défi contemporain auquel nous serons tous confrontés est en train d’être relevé en ce moment dans les murs de la ville bretonne. Celle-ci est devenue, le temps d’un week-end, la capitale de la France solidaire.

Demain sera plus solidaire ou ne sera pas.

Benjamin PONS, Secours populaire de l’Hérault.

Festival des solidarités : pour les jeunes

Le Festival des solidarités, organisé par le Secours populaire français, réunit à Rennes  plusieurs jeunes de nationalité différentes  pour des retrouvailles heureuses. Ensemble, ils disent « non » au racisme, aux injustices faites aux jeunes à travers le monde.

Réunis au Triangle

C’est du 21 au 23 octobre, au Triangle, la Cité de la danse bien connue des Rennais, que se déroule le Festival des solidarités. Il permet aux jeunes de réfléchir sur leur sort. Ceux-ci échangent sur leurs expériences à travers diverses activités. Le but ? Contribuer à rendre le monde meilleur et plus vivable pour tous.

ados-theatre-forum-twitter-

Cet événement va aider les jeunes à être plus motivés, plus créatifs. Ils vont trouver des idées afin de faire avancer le monde.

Vive le secours populaire français !

Vive la jeunesse !

Vive le Bénin !

Et vive la solidarité !

Charlène LOKO, représentante du Conseil des activités éducatives du Bénin (CAEB). Elle est étudiante en master 1 à l’Institut national de la jeunesse, de l’éducation physique et du sport (INJEPS) au Bénin.

CAEB_logo

 

Festival des solidarités : Rennes, le QG des jeunes

Festival des solidarités : Rennes, le QG des jeunes

L’histoire s’écrit tous les jours. Les 21, 22 et 23 octobre, les jeunes bénévoles du Secours populaire se rassemblent pour le Festival des Solidarités. Une initiative réalisée par les bénévoles de Rennes.

Au total, 400 personnes venant de tous horizons se retrouvent au Triangle, la Cité de la danse bien connue des Rennais. Venez faire un tour, vous rencontrerez des Béninois, des Malgaches, des Palestiniens, des Français (et même des Basques 🙂 ) !

Venus du monde entier

Le monde entier est réuni pour se retrouver autour du mot Solidarité. Une Solidarité pratiquée avec un badge du SPF.  Donc, ne soyez pas surpris, ces 400 bénévoles déambuleront samedi 22 dès 16 h dans les rues de Rennes et collecteront des fonds pour soutenir les migrants. Ils diffuseront le message suivant : Soyons tous Solidaires !
Après 3 jours d’échanges, ils repartiront vers le sud, le nord, l’est et l’ouest avec des souvenirs, des idées et des projets plein la tête. L’histoire qui sera écrite demain commence dès aujourd’hui.

Audrey, animatrice à Tarbes, Hautes-Pyrénées  🙂